OBLITERATIONS DE LA POSTE AUX ARMEES

CACHETS DE CAMPS


Un bureau spécial militaire à desservi le camp de Sathonay de 1856 à 1862. Deux types de cachets à date sont connus : Satonay sans h de 1856 à 1858 et Sathonay avec un h de 1859 à 1862.


CAMP DE SATONAY


Lettre avec oblitération losange CdS, cachet à date
Camp de Satonay, 23 août 1856 : 1ère date connue


CAMP DE SATHONAY


Enveloppe avec oblitération losange CdS, cachet à date
Lyon Camp de Sathonay, 21 avril 1859



CAMP DE CHALONS

Un bureau militaire spécial a fonctionné temporairement pendant les manoeuvres
de 1857 et 1858.



Enveloppe avec 2X20c oblitérés CCh, cachet à date Camp de Chalons 16 septembre 1858.



L’OCCUPATION DE ROME
(1849-1870)

Après la fuite du Pape et la proclamation de la République Romaine, une brigade expéditionnaire française de trois divisions débarqua à Civita-Vecchia le 24 Avril 1849.
Des troupes restèrent jusqu’au 25 août 1870. Pendant la période 1854-1862, 3 bureaux fonctionnèrent : le bureau fixe de Civita Vecchia et 2 bureaux divionnaires.



Lettre avec oblitération grille, cachet à date du 15 juin 1861, utilisé de 1853 à 1865
Brigade Française d’Italie du bureau fixe de Civita Vecchia


Lettre avec oblitération grille, cachet à date 30 juin 1855, utilisé de 1853 à 1865
Corps expéditionnaire d’Italie 2ème Division



LA GUERRE D’ITALIE CONTRE L ‘AUTRICHE (1859-1860)

L’Autriche ayant déclaré la guerre à la Sardaigne, la France, alliée du gouvernement Sarde, décida d’entrer en guerre contre l’Autriche le 3 Mai 1859. Les victoires de Montebello (20Mai), Palestro (31 Mai), Magenta (4 Juin) et celle de Solférino (24 Juin) permirent de mettre fin au conflit par la paix de Villafranca (11 Juillet 1859). Nos troupes regagnèrent la France pendant l’été 1860. Les cachets à date portèrent le nom Armée des Alpes début mai, puis Armée d’Italie à partir de fin mai.

ARMEE DES ALPES


Enveloppe avec oblitération losange AAQG, cachet à date 29 mai 1859
ARMEE DES ALPES grand quartier général.



Lettre avec cachet à date Armée des Alpes, 29 mai 1859 : une des dernières dates connues Oblitération losange AAF du bureau F : bureau de la 2ème division du 2ème corps d’armée.


ARMEE D’ITALIE QUARTIER GENERAL DE CORPS D’ARMEE

Chacun des cinq corps d’Armée possédait son quartier général avec son bureau et une griffe oblitérante différente.


Enveloppe avec 20c bleu, oblitéré avec la griffe oblitérante AA4C, cachet à date
Armée d’Italie Quartier Général, 4ème Corps, 28 juillet 1859.


ARMEE D’ITALIE
GARDE IMPERIALE

Un bureau desservait le quartier général de la Garde Impériale et trois bureaux pour chacune des trois divisions: I ère, 2 ème Division, Ière Division de Cavalerie.


Enveloppe avec inscription “Du Gal de Levalinges/Bataille de Magenta”.
Oblitération mixte losange S du bureau de division du 5ème corps d’Armée
avec le cachet à date Garde impériale 2ème Division, 11 Juin 1859.


ARMEE D’ITALIE BUREAUX FIXES

Il fut installé des bureaux fixes dans 5 localités situées à l’arrière. Ils reçurent des cachets avec les lettres de U à Z. Alexandrie, Brescia, Crémone, Milan et peut-être Livourne, reçurent aussi des cachets portant en clair le nom de la ville.


Lettre avec cachet à date du bureau X (Brescia) 20 juillet 1859. Le bureau n’a pas apposé la griffe oblitérante AAX sur le timbre. L’oblitération a été assurée par le bureau ambulant de Genêve à Macon au moyen de la griffe GM2.


Enveloppe avec oblitération du losange ACRE, cachet à date Armée d’Italie
Crémone 4 déc 1859.



LA GUERRE DE CRIMEE (1854-1856)

La France et la Grande Bretagne, ayant déclaré la guerre à la Russie le 27 mars 1854, envoyèrent une expédition en avril 1854. Aprés les victoires de l’Alma et Sébastopol,
la paix fut signée à Paris le 28 mars 1856.



Env oblitérée losange AOIC, cachet Armée d’Orient 1er Corps, 29 mai 55


Lettre oblitérée losange AOQG, Armée d’Orient Quartier général, 11 août 1855.


Enveloppe avec une paire de 20c bleus oblitérés losange AOGI, cachet à date
Armée d’Orient Garde Impériale, 22 mai 1855, tarif double port.



EXPEDITION DE SYRIE (1860-1861)

En 1860, la France fut désignée par la Conférence de Paris pour assurer la protection des populations maronites de Syrie. Un corps de 6000 hommes débarqua à Beyrouth dans la seconde quinzaine d’Août 1860. Le calme rétabli, les troupes restèrent jusqu’en juin 1861.


Enveloppe avec cachet à date Corps Expéditionnaire de Syrie, Bureau A de Beyrouth 9 nov 1860. 20c oblitéré losange CESA. Variété : point blanc derrière la tête.



EXPEDITION DE CHINE (1860-1861)

Le corps français comprenant 7500 hommes s’embarqua à Toulon en janvier 1860. Après les victoires de Tien-Sin et Pékin, une convention fut signée et les troupes restèrent en Chine jusqu’en novembre 1861.


Lettre datée de Tché-fou, cachet à date Corps expéditionnaire de Chine bureau central,
6 mars 1861, oblitération losange CECB-Cl. Au dos “vu par le commandant”.



EXPEDITION DE COCHINCHINE (1857-1864)

A la suite de massacres de missionnaires, des opérations militaires furent effectuées en 1857-1858 par les troupes de la marine. Les hostilités reprirent en 1861 avec l’aide du corps expéditionnaire de Chine. En 1864, à l’occasion d’une révolte, la France aprés une brève campagne transforme le régime d’occupation en colonie : la Cochinchine. Dés 1863 apparaissent les cachets Etablissement Français de Cochinchine
et Correspondance d’Armée.

OBLITERATION CORPS EXPEDITIONNAIRE DE CHINE



Lettre avec cachet à date Corps expéditionnaire de Chine, bureau A
(Saïgon) du 20 avril 1861, cachet utilisé jusqu’en 1863 avec griffe CECA.
PD rouge .Au dos ,vu Mr le chef de bureau commandant le détachement.

OBLITERATION Etablissement Français de Cochinchine et Correspondance d’Armée.



Devant d’enveloppe oblitéré losange CCH, (Saïgon)
Cachet à date noir Etablissement Français de Cochinchine 27 juin 63
Cachet octogonal bleu Correspondance d’Armée Saigon, 26 Juin 1863
Cachet octogonal rouge bureau ambulant de Marseille à Lyon 2e 11 août 63.



EXPEDITION DU MEXIQUE (1862-1867)


Dans les premiers jours de 1862, un corps expéditionnaire français avec des contingents anglais et espagnols, débarquait à Véra-Cruz. L’Armée française s’emparait de Puebla et de Mexico le 10 mai 1863. Juarez résistant aux Français, ceux-ci durent quitter le Mexique en 1867. Un bureau de poste fut installé à Vera-Cruz, le bureau central étant à Mexico. Il a existé 12 bureaux mobiles : A à H et de J à M, possédant chacun un cachet à date Corps expéditionnaire du Mexique avec indication du bureau.


Enveloppe oblitérée CEM A du bureau central de Mexico (1ère griffe)
Cachet à date Corps Exp Mexique 24 août 1862
L’affranchissement à 50c correspond à une lettre d’officier par voie d’Angleterre


Enveloppe oblitérée exceptionnellement CEM A en rouge,
Cachet Corps expéditionnaire du Mexique 26 octobre 1862
L’affranchissement à 20c correspond à une lettre de sous-officier ou soldat



DIVISION NAVALE DU BRESIL

De 1861 à 1866, l’armée française a entretenu une division navale au Brésil. Le droit au tarif métropolitain des correspondances déposées par les marins entre les mains des agents des postes embarqués était confirmé par l’apposition d’un cachet à date de correspondance d’armées portant le nom du navire.

On ne connait que quelques lettres affranchies avec un 20c non dentelé.


Correspondance d’Armées Paquebot Béarn



Enveloppe avec cachet à date octogonal Correspondance d’Armées Béarn
Cachet connu de 1860 à 1864. 25 juin 1862, chiffre 62 est à l’envers
Oblitération avec la griffe ancre.



ESCADRE DE LA MEDITERRANEE CORRESPONDANCE DES ARMEES

Entre 1849 et 1903 des cachets escadre de la Méditerranée furent employés pour attester la provenance militaire de certaines correspondances et donner droit au tarif métropolitain.

TARIF METROPOLITAIN



Enveloppe avec oblitération gros chiffres 2240 (Marseille) avec cachet escadre de la Méditerranée, 14 mars 1863, provenant certainement de troupes de marine au Mexique.


TARIF POUR CORRESPONDANCE CIVILE



Enveloppe avec 5X20c oblitérés petits chiffres 1896 (Marseille) avec cachet escadre de la Méditerranée, décembre 1861. Le tarif à 1 Fr correspond aux lettres affranchies de Chine pour la France par un particulier. Il doit s'agir d'une lettre postée par un civil qui travaillait pour l'armée.