OBLITERATION BOITE RURALE ET
LOSANGE PETITS CHIFFRES

Les facteurs ruraux devaient, lorsqu’ils relevaient les lettres d’une boîte, frapper au même instant du timbre de la boîte, chaque lettre trouvée ainsi que leur part journalier. (Article 95 du réglement du 19 novembre 1835). Chaque boite possédait une lettre de l’alphabet différente. Si elle n’était pas distribuable dans sa tournée, le facteur la portait au bureau. On apposait le cachet à date du bureau ainsi que le losange “petits chiffres”.



Lettre du 25 octobre 1860 avec 20c oblitéré du losange petits chiffres 602, cachet à date La Canourgue et cachet de boîte rurale supplémentaire I/2 de Bouveret.


OBLITERATION BOITE RURALE E
T
TIMBRE DE BOITE RURALE SUPPLEMENTAIRE


Lettre du 7 avril 1856, affranchie par un 20c bleu fonçé, oblitéré du timbre de la boîte rurale supplémentaire A/2 de Notre Dame de Buglose. L’oblitération du 20c Empire par le timbre est exceptionnelle, car cette lettre à destination de Bordeaux aurait du recevoir le petit chiffre du bureau dont dépendait le facteur rural.



OBLITERATION OR

A partir de la circulaire du 9 juin 1836, les lettres remises à la main au facteur rural devaient être oblitérées du cachet OR constatant l'origine rurale. La circulaire du 27 février 1851 précise que l'empreinte OR sera appliquée fortement à
deux extrémités opposées de la figurine.



Lettre avec 20c oblitéré OR et petits chiffres 1502 du bureau de Hedé dont dépendait le facteur rural, cachet à date type 24 27 aout 1854.